Le merveilleux monde des boulaneiges

100% bon goût

Chiens

Œuvre du musée

Une boulaneige triste, y’a pas idée ! Ces pauvres bêtes semblent tellement redouter l’avalanche de neige que l’on n’ose même plus les toucher.

Frustré par cette situation, le conservateur du musée a spécialement fait venir d’Australie le plus grand dresseur de boulaneiges, en vain !
Re-frustré, il l’a envoyée trois mois en pension chez Brigitte Bardot. Il y a gagné ce que les toutous y ont perdu (sous anesthésie générale naturellement). Au moins, maintenant, on sait pourquoi ils tirent la tête...

Sur la même étagère