Le merveilleux monde des boulaneiges

100% bon goût

Plongeur

Le problème avec une boulaneige double-face, c’est qu’il y a forcément débat pour savoir quelle vue on expose. Le genre de réunion qui dure jusqu’à point d’heure et qui finit en bagarre générale.
Pour frustrer personne, on va donc parler de ce que l’on ne voit pas : une otarie. Blanche et grise. C’est tout.

La cerise sur le globe : l’eau est rose. On soupçonne le corail de dégorger...

Sur la même étagère